À propos

Nous cherchons à comprendre comment les enfants et les adolescents vivent la situation actuelle.

L’équipe de recherche est constituée de trois chercheuses et de quatre étudiant(e)s au doctorat. Julie Leclerc est chercheuse régulière au CRIUSMM, professeure au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal et chercheuse associée à l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies. Ses domaines de recherche portent sur les troubles neurodéveloppementaux (SGT, TDAH, Tb apprentissage), les troubles anxieux (TOC) et les troubles du comportement selon un axe lié à l’intervention et au traitement et un axe lié à l’inadaptation sociale et scolaire). Elle dirige par ailleurs le Chantier Jeunesse au CIUSSS-EIM. Geneviève Gariépy, chercheuse à l’IUSMM et professeure adjointe à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, est une épidémiologiste spécialisée en épidémiologie sociale et de la santé mentale. Elle apporte une expertise en enquêtes populationnelles, en analyses biostatistiques et dans le domaine de la santé mentale des jeunes. Marie-France Marin est chercheuse régulière au CRIUSMM et professeure au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Son laboratoire de recherche s’intéresse aux facteurs biologiques et environnementaux qui influent sur la vulnérabilité de développer certaines psychopathologies liées au stress et à la peur, avec un intérêt particulier pour les troubles anxieux et le trouble de stress post-traumatique. Elle travaille chez des populations saines et cliniques, de l’enfance à l’âge adulte. Elle contribuera donc son expertise sur le stress et ses impacts sur la santé mentale.

Audrey-Ann Journault, étudiante au doctorat recherche en psychologie à l’Université de Montréal sous la supervision de Sonia Lupien, du Centre d’études sur le stress humain. Son projet de recherche doctoral vise à identifier les principaux facteurs prédicteurs de l’anxiété des enfants et des adolescents en milieu scolaire. Plus de 1300 jeunes ont participé au projet en 2019, ainsi que leurs parents et leurs enseignants. Ce projet a débuté à la fin avril 2020, se fait entièrement en ligne et à ce jour, plus de 600 jeunes ont été recrutés à travers les écoles du Québec. En outre, elle a collaboré à la mise sur pied de plusieurs amendements à différents projets du Centre d’études sur le stress humain dès le début de la pandémie afin de mieux comprendre l’impact de cette pandémie sur la santé psychologique de la population. Maude Payer est étudiante au doctorat en psychologie (Ph. D.) sous la direction de Dre Leclerc. Maude se spécialise dans les troubles neurodéveloppementaux. En tant qu’auxiliaire de recherche, son implication permet une progression continue des tâches relatives l’implantation du projet de recherche actuel. Elle est aussi la coordonnatrice du Chantier Jeunesse.

La coordination de ce projet de recherche est assurée par Lysandre Bourguignon (candidate au doctorat de recherche en psychologie (Ph.D.), au laboratoire d’études des troubles de l’ordre de la psychopathologie en enfance à l’Université du Québec à Montréal) et Philippe Valois qui constituent l’équipe de coordination habituelle du CETOCT et du GE-tictactoc. Ce dernier complète actuellement son doctorat de recherche en psychologie (en attente de la soutenance de la thèse) dans lequel il a développé des compétences en psychométrie spécialisée auprès des enfants et une maîtrise des logiciels statistiques.